Plus de précision et de pertinence avec le BREEAM In-Use International v6 !

Le BRE, Building Research Establishment, organisme privé britannique à l’origine de la certification de développement durable en bâtiment BREEAM, a dévoilé ce mois-ci les nouvelles lignes de son référentiel international BREEAM In-Use, ou BIU, consacré à l’exploitation.

Depuis son lancement en 2015, chaque nouvelle version du BIU vise à intégrer les retours d’expérience des différentes opérations y faisant appel dans le monde entier, dont celles de G-ON. Entretien avec Ronan Trottier, directeur de projets chez G-ON, pour comprendre les principaux changements du BREEAM In-Use International v6.

Quels sont les principaux changements du BREAAM In-Use International v6 ? Ces changements sont-ils, selon vous, positifs ?

Oui. Cette nouvelle version est vraiment mieux, avec beaucoup plus de précision et de pertinence. Nous pouvons déjà noter les premiers changements concernant la validité du certificat qui devient plus longue, et l’axe « Building Management », qui a été renommé par « Management Performance ». Par ailleurs, de nombreuses exigences ont été mutualisées dans les thèmes existants ou ont migré dans des thèmes différents. Nous voyons d’ailleurs apparaître deux nouveaux thèmes qui sont « Résilience » et « Ressources ».

Les pondérations ont également été changées pour chaque catégorie et des crédits de niveau exemplaire ont été introduits. Seull’axe 3, ou axe utilisateur, reste inchangé et la version 2015 pourra être visée pour cet axe pendant 1 an après publication du référentiel v6.

Commençons alors par la validité du certificat…

Première bonne nouvelle, il est moins cher. Enfin, c’est ce qu’annonce le BRE mais nous n’avons pour le moment pas plus d’informations sur les tarifs attribués.

Cette baisse du coût serait engendrée par le fait que les certificats obtenus seront valides 3 ans sans renouvellement annuel ! Pendant ces 3 ans, la plateforme en ligne restera ouverte avec possibilité de modifier l’évaluation en cours de démarche, alors qu’elle était fermée pour la version 2015.

Il sera aussi possible de réaliser une soumission « mi-cycle » pendant les 3 ans. La plate-forme en ligne fournira des notifications lorsque les modifications apportées aux performances globales approchent de ce que le BREEAM définit comme un « changement significatif ». Le seuil considéré comme un « changement significatif » a été modifié, passant d’une modification de 5% ou plus (par axe), à une modification de 10% ou plus (par axe).Il faudra donc préparer un changement important du profil pour envisager une soumission « mi-cycle ». Il sera dans ce cas possible de faire appel à un auditeur pour attester des changements pendant la période de 3 ans. En revanche, la date d’expiration initiale du certificat restera fixe avec comme point de départ la date du certificat délivré à la suite du premier audit.

Mais alors, que se passera-t-il avec les projets existants dans la version BREEAM In-Use International 2015 lors du lancement de la v6 ? Auront-ils besoin d’une mise à jour vers la v6 ?

Aucune évaluation BREEAM In-Use International 2015 actuellement certifiée, ou certifiée au cours de sa période d’enregistrement d’un an, ne sera affectée par le lancement du nouveau référentiel. Si aucun changement significatif n’a été apporté à l’actif, son cycle de 3 ans avec renouvellement chaque année pourra se dérouler comme prévu.

Le programme BREEAM In-Use International 2015 restera ouvert aux enregistrements pendant une période d’un an à compter de la date du lancement du référentiel BREEAM In-Use International v6.

Deux nouveaux thèmes ont fait leur apparition, de quoi s’agit-il ?

En effet, deux nouvelles catégories ont été introduites.

  1. Il y a d’abord le thème « Résilience ». La résilience devient un élément clé pour comprendre la durabilité d’un bâtiment et le BRE encourage la prise en compte de tous les risques physiques et climatiques liés au bâtiment souhaitant être certifié sur la nouvelle version du référentiel BREEAM In-Use International v6.
  2. Il y a ensuite le thème « Ressources ». Un enjeu de plus en plus fort apparaît depuis plusieurs années sur le recyclage et le réemploi de matière. Le concept d’économie circulaire amène les entreprises à repenser notre façon de voir les ressources. Ce qui était auparavant considéré comme « déchet » doit maintenant être considéré comme une source potentielle de ressources pouvant être réutilisée ou réemployée plutôt qu’éliminée ou recyclée. Le BRE a regroupé ces problématiques dans une seule catégorie appelée « Ressources ». Il est d’ailleurs probable que le titre de ce thème devienne « Ressources matérielles ».

Ces deux nouveaux thèmes remplaceront donc les thèmes « Matériaux » et « Déchets » du référentiel BREEAM In-Use International 2015.

Grande nouveauté, des crédits de niveau exemplaire ont été introduits. Comment ça marche ? À quoi servent-ils ?

Chaque crédit exemplaire obtenu ajoute 1% à la note globale d’un actif. Le nombre maximal de « crédits de niveau exemplaire » pouvant être attribués pour un actif unique est de 10 par axe. Par conséquent, le score supplémentaire maximal disponible est de 10% pour chaque axe.

Le but est de valoriser les opérations qui vont encore plus loin que les critères « standards » du BREEAM.

Quels autres changements vous paraissent rendre le BIU plus pertinent ?  

Deux autres changements importants permettent d’ouvrir davantage le BREEAM In-Use à la portée de tous :

  1. Le référentiel accepte à présent des espaces vacants dans l’évaluation à hauteur de 20% de la surface totale du bâtiment. Cette option n’était pas possible dans l’ancien référentiel qui imposait 100% des espaces aménagés et utilisés.
  2. Le thème « Énergie » est beaucoup plus détaillé et contient de nombreuses informations qui n’existaient pas dans la version précédente, notamment concernant le moteur de calcul énergétique du bâtiment. De plus, des exigences présentent dans l’axe 2 concernant la qualité intrinsèque ont migré dans l’axe 1.

Enfin, les pondérations ont été changées pour chaque thème. Globalement, les thèmes « écologie » et « pollution » voient leur pondération fortement diminuée et les thèmes « eau » et « santé/bien-être » voient leur pondération légèrement augmentée.

Quand la version finale de BIU International v6 est-elle prévue ?

Malheureusement, la date de lancement officiel du BREEAM In-Use International v6 sera déterminée en fonction de l’ampleur des commentaires reçus au cours de la période de consultation. Le volume de commentaires reçus déterminera le temps nécessaire pour examiner et prendre en compte ces commentaires et apporter les modifications nécessaires en conséquence. Il est donc encore trop tôt pour vous dévoiler la date officielle de sortie de ce nouveau référentiel prometteur…

Propos recueillis par Joseph Bancaud

Un projet ou une question?

Nous contacter