G-ON lauréat pour la création d’une plateforme de réemploi

Le réemploi, ça marche ! G-ON fait à nouveau partie des lauréats d’un appel à manifestation d’intérêt pour une économie circulaire, organisé par la Région Normandie, l’ADEME Normandie, la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) et le NECI.

Avec Le Wip, notre projet lauréat a pour objectif la création d’une plateforme de réemploi des matériaux du bâtiment.

5,8 millions de tonnes de déchets

En Normandie, les déchets du BTP représentent près de la moitié en poids de la totalité des déchets générés sur le territoire, soit 5,8 millions de tonnes (données 2015), l’enfouissement restant encore prédominant (55% des déchets du BTP sont enfouis). Une directive cadre européenne reprise par la Loi relative à la Transition Énergétique et la Croissance Verte du 7 août 2015 impose que 70 % des déchets de chantier soient recyclés d’ici à 2020.

Le réemploi est une alternative à l’extraction de matière première et à l’enfouissement de déchets. Il permet de favoriser une meilleure répartition de la valeur ajoutée d’un chantier. Il s’agit à l’inverse du recyclage, de travailler avec des matériaux de seconde vie sans leur faire subir une transformation trop importante.

Présentation des bénéfices du réemploi sur les chantiers :

G-ON s’associe sur ce projet avec Le Wip, qui promeut et met en œuvre le réemploi de matériaux dans le bâtiment depuis 2016 (Cité de chantier à Colombelles) puis en 2018 (titulaire du lot “réemploi de matériaux” sur le chantier de réhabilitation de la Grande Halle). Sa mission s’étend de la recherche de matériaux jusqu’à leur mise à disposition auprès des entreprises retenues pour réhabiliter la Grande Halle.

Au cours de leurs expériences de réemploi, G-ON et le WIP ont souvent fait le constat qu’il est indispensable de disposer d’une plateforme pour stocker, sécuriser, reconditionner et mettre à disposition les matériaux de réemploi. En effet, les maîtres d’ouvrages souhaitent s’engager dans des actions de réemploi sur leurs chantiers, mais les contraintes logistiques (stockage et sécurisation des gisements de matériaux) sont le dernier frein qu’ils ne peuvent lever seuls.

Par ailleurs, cette plate-forme ne se limitera pas à la gestion des contraintes logistiques et à la vente de matériaux, mais aura pour objectif de développer des services aux entreprises pour les accompagner sur les chantier (déconstruction sélective, coordination de l’intégration des matériaux, sensibilisation, formation). Nous espérons ainsi développer ces pratiques et favoriser à terme la création de filières locales de matériaux de réemploi.

Objectifs :

La mise en place d’une plateforme de réemploi est donc un levier nécessaire pour le développement du réemploi dans le bassin de Caen. Ses objectifs sont de :

  1. Mettre à disposition des professionnels de la construction des matériaux directement réemployables.
  2. Former, conseiller et accompagner les professionnels dans la mise en œuvre et l’intégration de ces matériaux.
  3. Développer des actions de communication et de sensibilisation à l’attention des professionnels du secteur

L’annonce a été faite le 3 décembre dernier, à l’occasion des deuxièmes Assises normandes de l’économie circulaire. Notre projet bénéficie ainsi d’un accompagnement technique personnalisé et d’un soutien financier.

Calendrier du projet :

2019 : • Etude de marché
• Plan de financement
• Modèle de gouvernance

2020 : • Mise en œuvre d’une solution opérationnelle et démonstrative

2021/2022 : • Ouverture et fonctionnement de la plateforme

(Photo de l’en-tête ©NECI)

Un projet ou une question?

Nous contacter

Name(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.