Conseil en RSE

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est définie par la Commission Européenne comme étant
« la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ». Que ce soit sur l’environnement, le social, l’économie…

Le diagnostic RSE de votre entreprise

C’est un passage obligé pour toute entreprise qui souhaite mettre en place une démarche de responsabilité sociétale. Elle permet d’évaluer le degré d’intégration et de maturité des différents critères de RSE au sein de votre entreprise.

Le diagnostic nous permet d’identifier vos parties prenantes internes (salariés, syndicats…) et externes (fournisseurs, partenaires…). En effet, tous les jours, l’entreprise connaît une interaction permanente, que ce soit en son sein ou avec les interlocuteurs extérieurs. Toutes ces parties forment l’environnement de l’entreprise, et peuvent être intégrées à la réflexion globale, en fonction de  leur niveau stratégique.

C’est ensuite en collaborant avec elles que nous pouvons analyser plus avant les opportunités qui peuvent être exploitées à des fins RSE. C’est un gage de pertinence.

Ce dialogue constructif permet souvent de révéler des problématiques jusqu’alors inconnues, et de faire du diagnostic RSE un outil de communication, mettant en avant la démarche de l’entreprise auprès de l’ensemble des parties prenantes. C’est un gage de transparence et de crédibilité.

Les normes RSE

ISO 26000

Notre regard extérieur sur vos actions et votre gestion des enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux se base sur la norme ISO 26000, référence internationale pour la RSE.

Attention, ce n’est pas une certification ! Son objectif est de définir un terrain commun de critères, valables quels que soient la taille ou le secteur d’activité de l’entreprise. Publiée en 2010, elle met en avant le dialogue avec les parties prenantes de l’entreprise. Elle comprend sept thématiques principales :

  • la gouvernance de l’organisation
  • les droits de l’Homme
  • les relations et conditions de travail
  • l’environnement
  • la loyauté des pratiques
  • les questions relatives aux consommateurs
  • les communautés et le développement local

ISO 14001

La norme ISO 14001, elle aussi certification de référence au niveau international, est complémentaire. Elle cible la mise en place d’un management environnemental. Elle repose sur le principe d’amélioration continue de la performance environnementale, par la maîtrise des impacts liés à l’activité de l’entreprise.

Ce processus est souvent représenté par la roue de Deming.

Planifier : Définition d’une stratégie de gestion des enjeux environnementaux et des objectifs pour l’entreprise
Développer : Déclinaison de la stratégie en un ensemble d’actions d’évolution des méthodes et processus
Contrôler : Suivi et évaluation des résultats pour vérifier l’efficacité de la démarche ISO 14001
Ajuster : Actions correctives pour améliorer la démarche environnementale de l’entreprise

La norme ISO 14001 structure la démarche, la pérennise en permettant la maîtrise des risques, et donc des coûts, liés à l’environnement et en facilite la prise en main par les différents collaborateurs. C’est aussi une source d’innovation, favorisant la mise en place de modèles économiques novateurs.

Label LUCIE

C’est le principal label RSE pour les entreprises, aligné sur la norme ISO 26000 dont il reprend les 7 thématiques. Il permet de valoriser les démarches en responsabilité sociétal. Une fois le label obtenu, les entreprises s’engagent à progresser. Des experts Lucie reviennent dans l’entreprise 18 mois après l’obtention du label pour noter les progrès.

Le Reporting RSE & GRESB

Qu’est-ce qu’un reporting ou rapport RSE ?

C’est un document périodique (généralement annuel) publié par une entreprise pour rendre compte de ses actions et de ses résultats en matière de RSE. C’est donc un document d’information publique.

Pourquoi mettre en place un reporting RSE ?

C’est d’abord une obligation légale annuelle depuis les lois Grenelle II de 2010, pour les entreprises cotées en bourse, avec un chiffre d’affaire supérieur à 100 millions d’euros, ou de plus de 500 salariés.

Il permet de mesurer l’activité RSE en vue de l’améliorer, mais aussi d’en garantir la transparence, que ce soit à destination des parties internes (salariés etc…) comme externes (consommateurs, clients…).

C’est aussi un instrument extra-financier de grande influence quand il est utilisé comme un levier de communication, mettant en avant les efforts et engagements de l’entreprise. Ce type de rapports constitue par exemple un « bonus » pour les entreprises évaluées par les agences de notation extra-financière.

Un certain nombre d’informations sociales, économiques/sociétales et environnementales doit impérativement figurer dans le rapport, par exemple son Bilan Carbone, mais l’entreprise est libre de définir la façon dont elle présente ces informations, leur format et leur importance.

Qu’est-ce que le GRESB ?

C’est le Global Real Estate Sustainability Benchmarking, c’est-à-dire un outil de benchmark immobilier qui permet de recueillir des informations concernant la performance durable des sociétés immobilières.

Le score fournit aux gestionnaires de fonds et d’actifs une évaluation vérifiée par un tiers, de la performance environnementale du fonds en fonction des principaux indicateurs de performance de la durabilité.